Richard Horowitz

dochouseRichard Horowitz est un médecin qu’on aimerait rencontrer plus souvent c’est le spécialiste Américain de la maladie de Lyme et des co-infections. Il a fait de nombreuses conférences en France et à l’international. Il parle français puisqu’il a fait ces études de médecine en Belgique. Il a ensuite traiter un nombre incalculable de cas aux USA, dans une région particulièrement touchée par la maladie de Lyme, d’où est venu sa spécialité. L’intérêt de ce docteur est qu’il est très à l’écoute des patients, c’est la première qualité que l’on attend d’un médecin pour qu’il ne passe pas à côté de quelques choses et pour qu’il trouve ce qui cloche d’en notre corps. Mais ce n’est pas tout il est ouvert à différentes techniques de médecines complémentaires à l’allopathie, soit la phytothérapie, l’homéopathie qu’il active en complémentarité selon le profil du malade. La maladie de Lyme et les co-infections sont docteurHousetellement complexes qu’il faut vraiment être un « Docteur House » pour s’atteler à boycotter ce type de bactéries qui donne du fil à retordre tellement elles sont insidieuses dans l’organisme de l’hôte.

Le Docteur Richard Horowitz a écrit une bible qu’il faut avoir absolument si vous avez le moindre soupçon que ce soit Lyme ou les co-infections.  « Soigner Lyme & les maladies chroniques inexpliquées »

Ce qu’il dit sur le Chlamydiae : « Le Chlamydiae infecte l’intérieur des cellules et s’élimine donc grâce aux mêmes médicaments intracellulaires. Les tiques ne sont pas toujours porteuses de Chlamydiae et toutes les infections par chlamydiae ne se font pas par voie sexuelle. Il existe d’autres formes de Chlamydiae qui provoque des infections des voies respiratoires supérieures, ainsi que des formes dormantes qui se réactivent en présence d’une maladie de Lyme ou autre co-infection transmise par les tiques. Il est important de ne pas oublier les Chlamydiae parce qu’elles sont associés à la polyarthrite et peuvent exacerber les symptômes de la maladie de Lyme….Plusieurs communications scientifiques attribuent un rôle causal à Chlamydiae chez les patients souffrant de maladie de Lyme et d’arthrose qui sont co-infectés. Chlamydia rejoint donc la liste des bactéries susceptibles de provoquer des symptômes similaires à ceux de la maladie de Lyme.

Actuellement des travaux montrent que l’arthrose sévère constatés chez des patients pourrait en partie résulter de l’association de métaux lourds aux bactéries intracellulaires, telle que les Chlamydiae.  Dans la littérature scientifique le mercure a déjà été accusé de provoquer de l’arthrose,de stimuler des réactions auto-immunes… » extrait p150

Plus loin, extrait de la page 210, il mettra en évidence un cas de symptôme de SEP « sclérose en plaque » « Certains facteurs environnementaux (carence en vitamine D) ou d’autres co-infections par les microbes tels que Chlamydia sont responsables de la réactivation des formes kystiques de Borrelia qui sort alors de sa cachette et provoque démyélinisation et symptômes de type sep chez certains patients…Une chose m’intrigue. Je vois de plus en plus de patients qui me demandent de l’aide et beaucoup présentent des symptômesde sclérose en plaques. En général, ils me disent que l’éstablisshement médical traditionnel n’a pas réussi à trouver de solution à leur cas. Pourquoi ? …. »

Extrait de la page 213 « La possibilité d’un lien entre Chlamydia pneumoniae et la SEP a déjà été signalée dans la littérature médicale…. »

Conférence Richard Horowitz en Français


Laisser un commentaire