Colostrum, La capacité antimicrobienne in vitro contre Chlamydia trachomatis.

Nous avons cherché à évaluer la capacité antimicrobienne du colostrum humain contre Chlamydia trachomatis. un agent commun de l’ophtalmie néonatale. Le colostrum a été recueilli à partir de 13 femelles post-partum et testé dans un test in vitro de l’inhibition de la croissance de Chlamydia en utilisant des cellules HeLa 229 comme la lignée cellulaire hôte.

Tous les échantillons inhibaient significativement la croissance de Chlamydia d’une manière dose-réponse. Le pourcentage d’inhibition variait de 45,3 à 99,0 (moyenne = 88,1 +/- 4,1). L’activité d’inhibition de la croissance des chlamydias du colostrum s’est avérée être: résistante à la chaleur et à la congélation: plus concentré dans le colostrum que dans le lait maternel; n’était pas attribuable à l’activité de l’interféron ou de l’anticorps; et, n’a pas pu être attribuée à la cytotoxicité de la cellule hôte. De plus, l’inhibition de la croissance des chlamydiaes s’est produite en <ou = 15 min et n’a été efficace que lorsque le colostrum a été incubé avec des chlamydiae avant d’être ajouté aux monocouches de HeLa 229. Enfin, le fractionnement centrifuge du colostrum a produit une activité similaire dans la pellicule lipidique et dans le surnageant sans lipide. Ces résultats indiquent que le colostrum appliqué localement peut avoir une efficacité dans la prophylaxie de l’ophtalmie néonatale de l’étiologie chlamydiale en l’absence de modalités conventionnelles.

 

Un grand merci aux donateurs ou
Merci de cliquer sur la pub pour nous soutenir gratuitement
et nous permettre de continuer…

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9730289


Laisser un commentaire