Immunité

immunitesanteDans un monde ou l’industrie croisse, la pollution conséquente …La nourriture est transformée. Une médecine allopathique qui ne tient pas cas des patients dans leurs globalités, qui ne forme pas aux maladies émergentes. Ou en France nous sommes régit par un système de sécurité sociale qui régente la médecine et les hopitaux indirectement puisque c’est elle qui paye on fonctionnarise nos médecins et notre système de soin, ce qui ne va pas en faveur de la recherche ou d’une obligation de résultat.

Des médicaments avec des additifs dont on ne mesure pas les conséquences on peut se poser comme le stéarate de magnésium qui entretient le biofilm, ou le dioxide de titane une nanoparticule toxique mais c’est la dose qui fait le poison…Certes mais si l’on peut tout simplement éviter ce genre d’additif en faveur de produit plus sain…Des vaccins contenant de l’aluminium ….Que d’hérésie !

L’immunité en biologie, c’est l’équilibre du corps et des défenses au top pour pouvoir se défendre de toute agression et combattre l’infection ou autre invasion indésirable afin de réduire au silence tous virus, bactéries ou champignons, car on le sait c’est ce cocktail explosif et débordant qui fait le nid des maladies.

Le gardien de notre immunité depuis peu on le sait c’est notre intestin ! L’équilibre de notre microbiote intestinale. Il faut un maximum de bonnes bactéries afin de préserver ses défenses immunitaires. Soigner en priorité l’intestin est une obligation avant de soigner toutes autres choses…Une invasion de champignons tels que le candida albican risque de détruire votre flore microbienne ou la déséquilibrer …résultat un intestin poreux qui fait le nid des bactéries. Si cela se confirme et cela se confirme, l’antibiothérapie n’est peut être pas l’idéal ou du moins surtout si elle transite par l’intestin. D’où certains échecs thérapeutique dans certains cas…Pourquoi certaines personnes ayant les mêmes pathologies par exemple la maladie de lyme certains après 40 piqures de tiques différentes ne déclareront rien et d’autre à peine une nymphe les pique et c’est la catastrophe ? Question d’immunité et de terrain.

Un grand merci aux donateurs ou
Merci de cliquer sur la pub pour nous soutenir gratuitement
et nous permettre de continuer…

Pour parer à la maladie surtout si l’infection est ancienne il faut mettre en veilleuse les virus et bactéries et faire en sorte que son terrain soit amélioré. Booster les cellules NK et les Macrophages…+ Avec tout ce qu’il faut pour fertiliser le terrain…Champignons type Reishi, Chaga, vitamines C….Utiliser des produits non agressifs pour tuer les bactéries, Ail ou huile de pépin de pamplemousse…S’assurer que les émonctoires fonctionnent comme il faut foie, reins, peau, respiration…Penser positif car le mental à son rôle à jouer, supprimer le stress c’est primordial, soigner son alimentation en évitant les produits transformer , et si l’on est dans l’obligation vitale de prendre des antibiotiques prendre des probiotiques et prébiotiques selon les cas ! L’immunité c’est aussi s’assurer que tout fonctionne bien digestion….aider son corps.