Traitements alternatifs naturels

Le terrain fait tout et il est difficile de guérir quand le terrain est escarpé il faut déjà modifier le terrain afin de pouvoir guérir ou tirer le maximum de bénéfice pour un terrain optimal. Notre médecine actuelle ne prend pas suffisamment en compte la personne dans sa globalité ce qui est souvent la raison d’échec thérapeutique.

Après enquête il se trouve que des personnes ayant épuisés toutes les thérapies chimiques existantes soient toujours malades, elles ne guérissent pas et on le système immunitaire épuisé, une flore intestinale déplorable à cause de l’antibiothérapie. Alors quizz de ces personnes qui ont un terrain abîmé ? Elles ont tous essayés tictox, antibiothérapie, Samento, Banderol, Cumanda…huiles essentielles…Lorsqu’il y a de la candidose par dessus c’est des charges de toxines qui se libèrent dans l’organisme à chaque fois que les bactéries meurent….Y a t’il des alternatives dans ses cas ? Le docteur Horowitz le dit lui même en cas de candidose, ou si la personne a des déficiences hormonales ou des difficultés pour éliminer les toxines cela peut être problématique et cela fait peut être un obstacle à l’antibiothérapie.

Et si au lieu de faire un massacre dans la microbiote intestinale qui est le siège de nos défenses immunitaires nous enrichissions cette microbiote non à coup d’antibiotique (anti vie) de pro biotique ?

La mycothérapie (thérapie par les champignons) qui renforcerait les défenses immunitaires et aiderait le corps à s’équilibrer.

Améliorer le terrain afin d’inciter les bactéries virus et champignons à rebrousser chemin.

On parle actuellement de macrophages qui sont à l’étude le principe mettre des macrophages qui mangent les bactéries, intéressant mais les recherches avancent doucement.

De plus, si nous avons trop de nagalase (présence dans certains vaccins et pesticides) Un taux de nagalase élevé peut être nocif et nuire à nos défenses immunitaires, « cela désactive en quelques sortes nos défenses immunitaires ». Le nagalase inhibe les facteurs d’activations des macrophages. Et c’est ces facteurs d’activation des macrophages GCMAF, qui nous aide à lutter contre les bactéries naturellement. La présence de nos macrophages est essentiels dans l’intestin

Le jeune peut être aussi une alternative pour les personnes en « bonne santé » au début de maladie le principe est de ne pas nourrir les bactéries et les cellules se régénèrent d’elle même. L’organisme puise dans les réserves et de nouvelles cellules se constituent. Une étude récente sur les phages et leurs rôle dans l’intestin. Etude INRA sur les Phages

Voir le documentaire qui a été diffusé sur Arte

Le mental a un rôle déterminant dans la santé et sur notre capacité de régénération. La méditation peut être une alternative pour cultiver la pensée positive, pour la faculté à s’autoguérir. Le tour des pays qui utilise ce type de méthode.

 

 D’autres techniques sont en cours d’explorations comme la morathérapie….