Arthrite inflammatoire induite par la bactérie quel régime réduit les douleurs ?

légumeslegumesLa science a longtemps vantée les avantages d’une alimentation saine face à la lutte contre  l’inflammation. Une faible teneur en graisses saturées et en sucres ajoutés, et riche en fruits, légumes, protéines maigres, (tels que les oméga-3 riche en saumon sauvage) et les graines entieres amandes…. Il y a une croyance de longue date parmi d’autres qui dit qu’en évitant les produits animaux, c’est une alimentation plus saine

En conséquence, les personnes atteintes de types d’arthrite inflammatoire peuvent être tentées de se diriger vers une diète végétarienne (pas de viande) ou végétalienne (aucun produit d’origine animale du tout, y compris la viande, les œufs et les produits laitiers) dans l’espoir que cela va les aider à éviter les crises douloureuses.

Il existe plusieurs études sur l’impact de ces régimes sur l’inflammation. Elles sont pour la plupart peu nombreuses et les résultats sont mitigés. Dans l’étude la plus récente, publiée dans les thérapies complémentaires en médecine en 2015 : 600 participants ont suivi un régime végétalien pendant trois semaines, ce qui réduit de manière significative la protéine C réactive, un marqueur clé de l’inflammation aiguë et chronique.

Dans deux petites études publiées dans le Journal de « l’American Dietetic Association » en 2010, les chercheurs ont observé 79 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde qui ont fait un jeûne de légumes pendant sept à 10 jours, suivis par un régime végétalien ou lacto-végétarien régime alimentaire (comprenant des produits laitiers et des œufs).

Dans la plus petite étude (26 participants), les patients ont suivi un régime lacto-végétarien pendant neuf semaines. Les chercheurs ont constaté aucune différence significative de la raideur de la douleur le matin en comparaison avec le groupe témoin.

Cependant, dans la plus grande étude (53 participants), les patients ont suivi un régime végétalien pendant trois mois et demi et ont connu une amélioration significative articulations douloureuses et enflées, la douleur, la durée de la raideur matinale et la force de préhension que les personnes dans un groupe de contrôle qui consommé un régime ordinaire.

Le groupe végétalien en transition vers un régime lacto-végétarien pendant neuf mois. A une année de suivi, ils ont continué à avoir une amélioration des symptômes par rapport au groupe témoin.

Dans une autre étude publiée dans Arthritis Research and Care in 2008, 30 patients atteints de PR active qui ont suivi un régime végétalien sans gluten pendant trois mois d’expérience ont vu la réduction de l’inflammation.

Pourtant, il y a des avantages de supprimer la viande  qui ne sont pas liés à l’inflammation. Les végétaliens et les végétariens sont moins susceptibles que les mangeurs de viande pour être en surpoids ou obèses, et ils ont tendances à avoir des niveaux de pression artérielle et de cholestérol bas, dit Duo Li, PhD, professeur de nutrition à l’Université de Zhejiang en Chine et auteur d’une petite étude publiée dans le Journal of Agriculture and Food Chemistry en 2011. Le groupe dans l’étude de la recherche de l’arthrite et des soins a également vu des réductions de l’indice de masse et de cholestérol.

Mais il y a aussi des pièges potentiels. Végétariens, et surtout les végétaliens, ont un faible taux de vitamine B12 et D et d’ acides gras essentiels B-12, selon l’étude du Dr Duo et une autre étude publiée dans le American Journal of Clinical Nutrition en 2014. Ces vitamines et minéraux jouent importants des rôles aux niveaux de la santé des os et des acides gras faibles sont associés à un certain nombre de facteurs de risque cardiovasculaires. Les végétaliens peuvent également avoir des niveaux plus élevés d’homocystéine, un acide aminé qui a été liée à la maladie cardiaque et des niveaux inférieurs de HDL, le «bon» cholestérol, connu pour protéger le coeur.

Si vous prévoyez de devenir végétalien ou végétarien, il est important d’en parler à votre médecin au préalable et aussi demander les conseils d’un diététicien ou nutritionniste.

Avec ces régimes, il n’est pas seulement question d’arrêter (viande, œufs et produits laitiers), mais savoir ce que vous mangerez. Les gens qui passent d’un régime à l’autre régime doivent manger plus de fruits, de les légumes, sarrasin, les noix et les graines et les grains entières comme le riz brun au lieu de calorie glucidique vides et blanche des pâtes, du pain ou du riz pauvre en vitamines et minérauxx. Les solutions de rechange ou de remplacement  (compléments à base de plantes) qui comprennent les antioxydants, les flavonoïdes et les caroténoïdes, aident à réduire l’inflammation et à protéger les tissus de l’oxydation, ce qui peut les endommager.

Tout régime, y compris un régime végétalien ou végétarien, peut faire bénéficier des avantages anti-inflammatoires avec l’ajout de certaines huiles.

« La plupart des végétariens, et des végétaliens ainsi que les mangeurs de viande n’utilisent pas assez d’huile d’olive extra vierge», dit Kim Larson, RDN, CD, CSSD, porte-parole de la nationale Académie de Nutrition & Dietetics. Huile d’olive extra vierge aide à réduire l’inflammation et peut avoir un effet similaire de l’ibuprofène. Toutefois, elle conseille de l’utiliser à des températures basses, car la chaleur élevée détruit ses composés bénéfiques, appelés polyphénols.

Devenir végétarien ou végétalien n’a pas à être une proposition tout ou rien. Commencez avec un « meatless Monday », et aller progressivement jusqu’à des repas sans viande, conseille René Ficek, RD, nutritionniste de Seattle Sutton saine alimentation. Vous pouvez devenir végétalien, mais le faire progressivement, il est souvent plus facile à la fois mentalement et physiquement que couper soudainement la viande peut conduire à des maux de tête et des changements digestifs.

Voir également que la viande ne doit pas être le point central d’un repas. Il peut être servi en petites quantités dans un plat, comme un sauté, qui est plein de légumes, ou avec une salade.

Si vous décidez de franchir l’étape de devenir végétarien ou végétalien complétement ou partiellement, vous devrez peut-être prendre quelques suppléments, dit Larson. Ceux-ci comprennent les oméga-3 acides gras pour votre cœur et de vous protéger contre l’inflammation, le zinc pour le système immunitaire, la vitamine D, de la vitamine B-12 pour l’énergie et le sélénium (bien qu’il y en ai plein dans les noix du brésil) pour une thyroïde saine. Mais parlez-en à votre médecin avant d’ajouter des suppléments à votre régime alimentaire.

Si vous choisissez un régime végétarien modifié appelé le régime pescetarian (y compris les poissons), les oméga-3 ne sont pas nécessaires à condition que vous mangiez deux portions ou plus par semaine des poissons gras comme le saumon, le maquereau, le hareng et les sardines.

Pour ceux qui n’ont pas l’intention de devenir végétarien il suffit de changer les proportions de votre régime en mettant. En résumé, une diète alcaline, cru ou vapeur…selon les sensibilités.

  • 80 % de légumes et 20 % de protéines voir 10 %. Le régime doit être basique…
  • J’ajouterai privilégiez les fruits les moins glucidique possible…
  • Les IG sont important privilégier une alimentation à IG Basse.
  • Faire du pain à base d’oeuf et poudre d’amande.
  • Supprimer les sucres raffinés le maximum possible même complet
  • Le lait de vache UHT
  • Le gluten surtout de blé

 

Source : http://www.arthritis.org/living-with-arthritis/arthritis-diet/anti-inflammatory/vegan-and-vegetarian-diets.php

http://www.regimesante.net

http://www.equilibreaunaturel.com


Laisser un commentaire