Rôle protecteur du magnésium dans la neutralisation par des anticorps contre l’infectivité par Chlamydia trachomatis.

La neutralisation de l’infectiosité de Chlamydia trachomatis a été évaluée en utilisant des antiserums polyclonaux et des anticorps monoclonaux (MAbs). Les antiserums polyclonaux et un MAb réactif aux espèces, ainsi qu’un MAb spécifique à la sous-espèce, qui étaient tous deux dirigés vers la protéine de la membrane externe majeure de C. trachomatis, ont réduit le nombre d’unités de formation d’inclusion chlamydique dans un essai in vitro. La neutralisation dépendait de la présence du complément. Le MAb spécifique à l’espèce a réagi avec les 15 sérotypes par un test de micro-immunofluorescence et un dosage immunosorbant lié par des enzymes avec des corps élémentaires traités thermiquement. D’autre part, ce même MAb a réagi avec tous les sérotypes, à l’exception de ceux du complexe C, par l’essai immunosorbant lié aux enzymes dot-blot avec des organismes viables et neutralisé in vitro, tous les 10 sérovars testés, à l’exception de ceux du complexe C. Lorsque des essais de neutralisation ont été effectués dans une solution contenant du Mg2 +, la neutralisation à la fois par des antiserums polyclonaux et des MAbs a été considérablement réduite. Une réponse de dose à Mg2 + fournie sous forme de MgSO4 a révélé que toutes les concentrations testées de 50 à 800 microM avaient un certain effet. Des concentrations supérieures ou égales à 400 μM de MgSO4 ont totalement supprimé la neutralisation à la plus faible dilution d’antiserums polyclonaux et de MAb réactifs aux espèces testés. Bien que Mg2 + ait également bloqué l’effet de neutralisation du MAb spécifique à la sous-espèce, cette neutralisation n’était pas aussi complète que celle observée avec le MAb réactif aux espèces. L’addition de Mg2 + au dosage au cours des 45 minutes initiales d’incubation de C. trachomatis avec MAb et complément a montré que les organismes pouvaient être sauvés dans une certaine mesure au cours des 30 premières minutes d’incubation, après quoi la neutralisation de l’infectiosité n’a pas pu être inversée. C. trachomatis traités avec Mg2 +, le MAb réactif aux espèces et le complément étaient létales chez les souris dans un test de toxicité et d’infectiosité in vivo, alors que des souris injectées avec des organismes incubés avec le même MAb et le complément sans Mg2 + ont survécu.

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3346076/


Laisser un commentaire